Wonder Woman tome 3 Album – 9 janvier 2014 Azzarello Brian Chiang Cliff Urban Comics 236577363X

4 AVIS DES CLIENTS
€12.25
Livraison garantie en 24 heures!

AVIS DES CLIENTS(4)

Écrire un avis
Romain B.
10 janvier 2014
Su2019il y a bien un titre qui mu2019a surpris u00e0 ses du00e9buts, puis envoutu00e9 avec le deuxiu00e8me cu2019est bien la version New52 de Wonder Woman. Le titre flirte tellement avec la mythologie, quu2019en tant que fu00e9ru de la Gru00e8ce antique, je suis aux anges u00e0 chaque nouvelles arrivu00e9es divines. Mais la grande force du ru00e9cit de Brian Azzarello, cu2019est vraiment de transporter cette mythologie et ces dieux u00e0 notre u00e9poque, les voir u00e9voluer chez nous, maintenant, tout en gardant leurs us et coutumes du2019u00e9poques, ainsi que leur soif insatiable de vengeance et leur quu00eate de pouvoir.
Cet habile mu00e9lange nous offre une u0153uvre originale, rafrau00eechissante, loin de ce quu2019on peut lire en temps normal. Azzarello nous offre u00e9galement une vision bien diffu00e9rente de la Wonder Woman de la Justice League, elle y parau00eet moins froide, moins hautaine, plus compatissante, plus touchante, pleine du2019amour pour son prochain. Une Wonder Woman qui me parle beaucoup plus, qui mu2019interpelle et mu2019intu00e9resse.

Tandis quu2019une terrible trahison pousse la vaillante Reine des Amazones u00e0 conclure un marchu00e9 avec les Dieux qui ne souhaitent pourtant quu2019une chose : sa mort, de nouvelles responsabilitu00e9s viennent compliquer sa mission. Hermu00e8s vient en effet de du00e9rober le dernier fils de Zeus, et Orion, le mystu00e9rieux Nu00e9o-Dieu est envoyu00e9 non pas pour le retrouver mais pour lu2019exu00e9cuteru2026 (Contient NEW 52 WONDER WOMAN vol.3 : Iron #0 et #13-18)

Le tome du00e9marre avec lu2019u00e9pisode #0, je ne suis pas friand de ces fameux u00e9pisodes spu00e9ciaux. Et pourtant celui-ci est assez sympa. Nous plongeons dans le passu00e9 de Diana et du00e9couvrons sa premiu00e8re rencontre avec Aru00e8s, sa formation, son u00e9volution et la du00e9ception quu2019elle va procurer au Dieu de la guerre. Une fau00e7on de nous montrer un peu la complexitu00e9 du lien qui unit Diana u00e0 Aru00e8s.

Puis commence la saga u00ab De Sang et de Fer u00bb ! Tout commence avec Apollon nouveau chef de lu2019Olympe, apru00e8s la disparition de son pu00e8re et le fait quu2019Hu00e9ra soit devenue simple mortelle, qui ru00e9unit les fils et filles de Zeus faisant partis des douze. On y retrouve Apollon, Artu00e9mis, Aru00e8s, Hu00e9phau00efstos mais u00e9galement Dionysos (au look de jeune rebelle, une queue de renard dans la poche) et Aphrodite (nue, les parties intimes de son corps cachu00e9es par son interminable chevelure, on ne voit pas son visage). Apollon leur apprend une sinistre prophu00e9tie : u00ab Quu2019un enfant de Zeus tuera lu2019un du2019entre nous et su2019emparera du tru00f4ne. u00bb Apollon cherche clairement u00e0 manipuler les autres dieux pour se protu00e9ger lui, la seule vu00e9ritable cible de cette prophu00e9tie. Tous ne seront pas dupeu2026
Au mu00eame moment, nous assistons en Antarctique, u00e0 la du00e9couverte du Premier-nu00e9, le premier enfant de Zeus, que ce dernier u00e0 tentu00e9 de faire disparau00eetreu2026

De son cu00f4tu00e9, Diana doit jongler avec une Zola haineuse envers Hu00e9ra et en larmes de nu2019avoir pu avoir son enfant des ses bras, une Hu00e9ra en rage du2019u00eatre humaine, un Lennox toujours aussi u00e9nigmatique qui lui apprend lu2019existence de cinq autre demi-dieu comme eux, nu00e9s u00e0 cette u00e9poque et enfant avec lu2019apparition du2019Orion le Nu00e9o-Dieu, venu tuer lu2019enfant de Zola.
Lu2019occasion pour nous de du00e9couvrir de nouveaux personnages, la tragique Siracca, le bizarre Milan, le peu utile Orion ou encore le puissant Premier-nu00e9. Autant de nouveaux personnages, magistralement imaginu00e9 graphiquement par Cliff Chiang, terriblement intu00e9ressants. Pour la plupart, car je reste assez ru00e9servu00e9 sur lu2019utilitu00e9 du2019Orion dans ce ru00e9citu2026 A voir par la suite. Quel plaisir de voir de nouveaux personnages du panthu00e9on grecque faire leur apparition et se fondre dans ce parterre du00e9ju00e0 important de personnages. Et pourtant, Azzarello arrive u00e0 jongler avec tous ses personnages.

Cela est possible gru00e2ce u00e0 sa narration, divisu00e9e en trois. On jongle, durant un mu00eame chapitre avec les aventures de Diana qui recherche ses fru00e8res et su0153urs afin de mettre la main sur le bu00e9bu00e9 de Zola, jonglant avec sa grande, tru00e8s grande famille ; la quu00eate du Premier-nu00e9 pour ru00e9cupu00e9rer ses armes et son armure pour prendre lu2019Olympe et accomplir son destin, et les agissements des dieux (tous plus manipulateurs et indu00e9pendants les uns que les autres) autour du2019Apollon, qui essaie de sauver sa vie en manipulant son monde.
Azzarello en profite pour travailler sur tous ses personnages, en profondeur, du2019en faire des personnes que lu2019on aime, ou que lu2019on aime du00e9tester. Mention spu00e9ciale pour les demi-fru00e8res et su0153urs de Diana. Au passu00e9 lourd, au design impeccable, et qui sont tout de suite attachant. La palme allant cependant u00e0 Diana, u00e0 qui Azzarello arrive u00e0 donner une vu00e9ritable profondeur, une vu00e9ritable histoire, un passu00e9 tragique, une quu00eate touchante, des alliu00e9s intu00e9ressants. Il en fait une femme de cu0153ur, une femme agissant en fonction des sentiments les plus beaux. Diana devient touchante dans sa fragilitu00e9 et sa cru00e9dulitu00e9.

Au final, quasiment tout ce beau monde va se retrouver pour le grand final, pas de grande bataille, il nu2019y en a pas besoin, de la manipulation cu2019est beaucoup mieux. Et si certains personnages nous surprennent de par leur agissement, du2019autres nous intriguent sur leur utilitu00e9, tandis quu2019on espu00e8re revoir certains. Cependant je dois reconnau00eetre que la fin est un peu en dessous du reste du tome, arrivant un peu comme sur un cheveu sur la soupe et cassant pas mal le rythme.

Petit mot sur les dessins. Si Cliff Chiang fait toujours un sans faute en nous offrant toujours de superbes planches pleines de vie et expressives u00e0 souhait. Tony Akins mu2019a ru00e9ellement surpris en ru00e9duisant le fossu00e9 qui le su00e9parait de Chiang. Ce nu2019est pas aussi beau, mais il nous offre de tru00e8s belles planches, donnant beaucoup de rythme. Son trait me fait un peu penser u00e0 des dessins de BD, avec des petites touches cartoonesques par moment. Quelques petits du00e9fauts par-ci par-lu00e0, mais ses cases sont riches de du00e9tails, belles u00e0 regarder et notons le formidable travail sur les couleurs de Matthew Wilson.

Bref, ce troisiu00e8me tome de Wonder Woman donne de plus en plus une forme du2019Odyssu00e9e pour la belle Diana, un peu u00e0 lu2019image de celui quu2019Ulysse a traverser sous lu2019imagination du2019Homu00e8re. En perpu00e9tuelle quu00eate, toujours entouru00e9e de plus du2019ennemis et du2019alliu00e9s, elle traverse les obstacles avec courage et un grand cu0153ur. Formidable quu00eate empreinte de mythologie, la fin est un peu en dessous si lu2019on veut chipoter mais le voyage reste fantastique et prenant. Vraiment un tru00e8s belle ouvrage et tru00e8s bonne su00e9rie.
un Clebard
5 janvier 2017
Encore un univers assez passionnant, du00e9routant de prime abord, Diana ne navigue non pas dans la normalitu00e9 ou dans la banalitu00e9 u00e0 travers ces tomes mais bien dans la mythologie pure, u00e0 coup de complot entre Zeus, Posu00e9idon, Aru00e8s etc la finesse de l'u00e9criture qui accompagne cette su00e9rie lui fait entiu00e8rement honneur, lu00e0 ou00f9 d'autres comics peuvent se perdre dans une complexitu00e9 inutile (Superman...) Wonder Woman elle est simple mais pas dans le cu00f4tu00e9 nu00e9gatif de la chose, elle est plutu00f4t simple u00e0 aimer. En effet u00e0 la fin de la lecture de ce 3u00e8me tome j'ai constatu00e9 avoir tous les u00e9lu00e9ments en tu00eate mu00eame ceux du 1er tome car la trame est en continue, on passe d'un u00e9vu00e8nement u00e0 l'autre sans jamais s'arru00eater de fau00e7on inutile. Trame qui d'ailleurs continuera encore sur le 4 (qu'il me tarde de l'acheter !), on pourrait y voir une faiblesse de ne pas encore avoir fini un run que l'on lit depuis le T1 mais c'est au contraire tru00e8s satisfaisant. Wonder Woman fait parti du00e9finitivement de mes tops dans ce New 52 avec Aquaman et Animal Man !
Carr\u00e9
25 f\u00e9vrier 2014
Ce tome 3 des aventures de Wonder Woman s'inscrit parfaitement dans la continuitu00e9 des deux pru00e9cu00e9dents. Mu00ealant mythologie grecque et univers comic, cette histoire est absolument passionnante ! J'avais personnellement trouvu00e9 que le tome 2 u00e9tait moins bien que le premier, mais cet u00e9pisode-lu00e0 est superbe. C'est un vrai plaisir de du00e9couvrir la suite des aventures de Wonder Woman. Vivement le prochain tome !
Pr\u00e9sence
21 janvier 2014
Ce tome fait suite u00e0u00a0



Recommander des produits